Actualités

 

Le président de la Région, Xavier Bertrand s'est prononcé contre les éoliennes et s'est dit candidat à l'installation d'un nouvel EPR (réacteur préssurisé européen) dans les Hauts-de-France après Flamanville.

Lire la suite de l'article

 

Une filière industrielle est en train de faire surface en France, celle de l'éolien flottant. Ideol a lancé officiellement la construction de sa première machine qui sera installée au large du Croisic à la fin de 2016. La société travaille déjà sur plusieurs projets en France et en Asie, tandis que DCNS, autre groupe français engagé dans les EMR, annonce un partenariat aux Etats-Unis. Zoom.

Lire la suite de l'article

 

Le groupe Futuren, constructeur et exploitant de parcs éoliens, vient d'obtenir un nouveau permis de construire, « purgé de tout recours », pour l'installation de six éoliennes sur la commune de Saint-Affrique, dans le département de l'Aveyron. En France, il dispose à présent de 99 MW, dont 31 MW seront mis en service d’ici fin 2016. Détails.

eolienne-en-constructionLe groupe Futuren exploite au total 714 MW pour son propre compte et pour le compte de tiers, en Allemagne, au Maroc, en Italie et en France. C'est dans ce dernier pays que le groupe vient d'obtenir un nouveau permis de construire « aujourd'hui purgé de tout recours », pour installer six éoliennes supplémentaires.

Elles prendront place sur la commune de Saint-Affrique, dans le département de l'Averyon, pour un parc estimé à 12 MW. « Le parc éolien de Faydunes produira de l’électricité verte qui permettra de couvrir les besoins en électricité domestique d’environ 12 000 foyers chaque année », précise le constructeur et exploitant de parcs éoliens.

Lire la suite de l'article

 

L'arrêté définissant les nouveaux objectifs de développement des filières d'énergies renouvelables à l’horizon 2023 a été publié. Il donne dès à présent une visibilité maximale aux investisseurs, sans attendre la publication de la PPE (programmation pluriannuelle de l’énergie), qui sera soumise à consultation d’ici le 1er juillet, et adoptée à l’automne.

Lire la suite de l'article

 

Mercredi 15 juin, à Miraumont, les curieux pourront approcher les géants à pâles, entrer dedans même, et interroger les techniciens sur leur fonctionnement et leur rendement.

Qu’on les trouve gracieuses ou vulgaires, efficaces ou superflues, les éoliennes laissent rarement indifférent. Pour se faire sa propre opinion sur ce sujet sensible, il sera possible, mercredi 15 juin, de rencontrer des acteurs de la filière et de poser des questions aux techniciens qui s’assurent du bon fonctionnement des huit éoliennes du parc Coquelicot 2, situé dans le triangle Miraumont-Puisieux-Achiet-le-Petit.

Olivier Karcher et Matthieu Principaud, ingénieurs chargés de l’exploitation pour H2Air, en seront. Ils se déplacent sur le site une fois par mois pour une inspection visuelle, mais à distance, depuis leurs ordinateurs, ils peuvent quasiment tout faire. Ils pénètrent à l’intérieur des engins deux fois l’an, et leurs homologues d’Enercon tous les trois mois. Les deux hommes veillent en tout sur 29 éoliennes, soit 62 MGW de puissance. Ils ont répondu en avant-première à quelques questions.

Lire la suite de l'article

 

eolien

Le nouveau mécanisme de soutien aux énergies renouvelables défini par plusieurs décrets publiés récemment inquiète. Alors qu'elle se pensait épargnée pour un moment, la filière éolienne fait les frais d'une rédaction ambiguë des textes.

Lire la suite de l'article

 

 

 

La 10ème conférence internationale des énergies renouvelables DERBI, les 28, 29 et 30 juin à Perpignan, dans les Pyrénées-Orientales aura pour thème le stockage de l’énergie.

Selon l’Agence internationale de l’énergie (AIE), pour maintenir le réchauffement climatique sous la barre des +2°C, 310 gigawatts de nouvelles capacités de stockage aux Etats-Unis, en Europe, en Chine et en Inde sont nécessaires. Or, à l’heure actuelle, seuls 45% des capacités de stockage sont installées dans le monde, grâce aux barrages hydrauliques pour l’essentiel. A l’heure où la demande énergétique est constante voire grandissante, quelle utilité avons-nous à produire de l’énergie sans moyen de la stocker ?

Lire la suite de l'article

 

Grâce à la baisse de leurs coûts, les énergies renouvelables vont continuer à se développer massivement dans les prochaines années jusqu'à produire 70% de l'électricité européenne en 2040 et dépasser le gaz aux Etats-Unis, selon un rapport d'experts publié lundi. "Les prix du gaz et du charbon vont rester bas, mais cela n'empêchera pas la transformation fondamentale du système électrique mondial dans les prochaines décennies vers les énergies renouvelables comme l'éolien et le solaire", anticipe Bloomberg New Energy Finance (BNEF) dans son "New Energy Outlook 2016", qui se projette en 2040.

En 2015 les énergies renouvelables représentaient 32% de la production d'électricité en Europe. Aux Etats-Unis, les énergies dites vertes (hydroélectricité, éolien, solaire...) vont passer de 14% l'an dernier à 44 % du mix électrique en 2040. Malgré le boom du gaz de schiste, la part du gaz va elle décliner de 33% à 31%. "Une conclusion qui peut surprendre, c'est que nos prévisions ne montrent pas un âge d'or du gaz, sauf en Amérique du Nord. Comme source d'électricité au niveau mondial, le gaz sera dépassé par les renouvelables en 2027. Il faudra attendre 2037 pour que les renouvelables dépassent le charbon", commente Elena Giannakopoulou, économiste de l'énergie, citée dans un communiqué. Selon BNEF, cette forte expansion des renouvelables sera permise par la baisse continue des coûts des technologies éoliennes (-41% d'ici 2040) et solaires (-60%)...

Lire l'article

 

La préfète de la Vienne vient de signer le permis de construire déposé par Métha Center 86 pour la création d'une unité de méthanisation à Curçay-sur-Dive.

« C'est une première étape vers la réalisation du projet qui attend encore l'obtention de l'autorisation d'exploiter au titre des installations classées pour la protection de l'environnement », commente la direction de Sergies. En charge des énergies renouvelables au sein du groupe Energies Vienne, elle est associée à un groupement de trente-trois agriculteurs au sein de Metha Center 86.

METHANISATION CURCAY

Lire la suite de l'article

 

Arkolia-140316Arkolia Energies, constructeur clés en mains et exploitant de projets d’énergies renouvelables notamment dans le solaire, vient de mettre en service la plus grandecentrale photovoltaïque sur trackers de France sur la commune du Soler, dans les Pyrénées-Orientales. Avec 15 MWc, ce projet est le plus important réalisé jusqu’ici par la société, avec quelque 60000 panneaux PV et 2500 trackers de son compatriote Optimum Tracker de Marseille, le tout installé sur un ancien terrain en friche de 45 ha.

Optimum tracker revendique une production d’électricité supérieure de 25 à 30 % avec ses trackers solaires comparé à une installation fixe.

Lire la suite de l'article