janvier, 2013

 

Décryptage : Tarification solaire et appels d'offresLe gouvernement a annoncé en début de semaine des mesures qui vise à relancer la filière photovoltaïque française et à atteindre le développement d'au moins 1.000 mégawatts de projets solaires en France en 2013.   Dans un soucis de transparence face au débat national sur la transition énergétique qui s'engage, voici un certain nombre de questions (tarifs et appels d'offres) que le ministère de l'Écologie, du Développement durable et de l'énergie s'est attaché à répondre : [spoiler title="Lire la suite" open="0" style="1"]Tarification solaire   Selon quelle logique la grille tarifaire a-t-elle été simplifiée ? La grille tarifaire a été simplifiée en supprimant la distinction tarifaire basée sur l'usage des bâtiments. Cela fait suite à la décision du Conseil d'Etat du 12 avril dernier qui avait considéré que cette distinction portait atteinte au principe d'égalité. La nouvelle grille tarifaire comporte dorénavant trois tarifs différents, contre cinq dans l'ancienne grille tarifaire. A partir de quand exactement ces nouveaux tarifs sont-ils applicables ? Comment se fait la transition avec l'ancienne grille tarifaire ? Les nouveaux tarifs seront applicables à compter de la date de publication de l'arrêté. C'est la date de demande de raccordement qui fera foi pour déterminer le niveau du tarif applicable. Pour les tarifs T4 (installations d'intégration simplifiée au bâti sur toiture <100 kilowatts crêtes (kWc)) et T5 (centrales au sol hors appels d'offres), les nouveaux tarifs seront applicables à compter du 1er octobre 2012. Pourquoi avoir mis en place une cible annuelle pour les petites installations ? Le système de soutien au photovoltaïque, qui est basé sur des tarifs auto-ajustables pour les petites installations et des appels d'offres pour les plus grandes installations, permet d'assurer un développement ambitieux de l'énergie solaire, tout en contrôlant les volumes de réalisation, notamment pour les grandes installations au sol. La trajectoire cible de développement pour les petites installations traduit la volonté du Gouvernement de favoriser un « développement démocratique » du solaire chez le plus grand nombre de nos concitoyens et donne une visibilité de long terme à tous les acteurs industriels de la filière pour leur permettre de développer une offre à la fois compétitive et de qualité. Comment fonctionne le mécanisme d'ajustement tarifaire trimestriel ? A l'issue de chaque trimestre, la Commission de régulation de l'énergie (CRE) détermine le volume de projets photovoltaïques entrés en file d'attente de raccordement durant le trimestre. Les tarifs sont alors ajustés en fonction de ce volume : si le volume entré en file d'attente est conforme au volume cible, les tarifs diminuent de 2,6% pour le trimestre suivant. Pour un volume supérieur, les tarifs diminuent plus rapidement et inversement. Un arrêté ministériel entérine l'ajustement tarifaire proposé par la CRE. Cet ajustement automatique a vocation à refléter la baisse très rapide des coûts dans le secteur du photovoltaïque. Qu'est-ce qu'une installation remplissant les critères de l'intégration simplifiée au bâti ? Pour être considérée comme intégré simplifié au bâtiment (ISB), un système photovoltaïque doit remplir les deux conditions suivantes : remplacer les éléments de la toiture et être parallèle au plan de la toiture. Qu'est-ce qu'une installation remplissant les critères de l'intégration au bâti ? Pour être considéré comme intégré au bâti (IAB), un système photovoltaïque doit remplir, en plus des conditions des installations ISB, les deux conditions supplémentaires suivantes : • assurer l'étanchéité principale du bâtiment : c'est le module photovoltaïque qui assure l'étanchéité, et non plus le bac acier comme pour une installation ISB ; • ne pas dépasser de plus de 2cm du plan de la toiture. Les installations IAB sont généralement installées sur des toitures de petite taille (bâtiments résidentiels, bâtiments publics ou petits bâtiments commerciaux). Quel sera le niveau des nouveaux tarifs T1, T2, T3, T4 et T5 ? Les trois tarifs T1, T2 et T3 pour les installations photovoltaïques intégrées au bâti situées sur des bâtiments résidentiels (T1), sur des bâtiments d'enseignement ou de santé (T2) ou sur d'autres bâtiments (T3) sont fusionnés en un tarif T1 unique, applicable à toutes les installations IAB de puissance inférieure à 9kWc. L'harmonisation tarifaire se fait par le haut : la valeur du futur tarif T1 est égale à la valeur de l'ancien tarif T1, qui était la valeur la plus élevée des trois tarifs T1, T2 et T3. La valeur du tarif T4 applicable aux installations d'intégration simplifiée au bâti est quant à elle augmentée de 5%. La valeur du tarif T5 applicable aux centrales au sol sera diminuée de 20%. Quels types d'installations bénéficient du tarif T5 ? Les installations éligibles au tarif T5 sont principalement des projets de centrales au sol qui ne s'inscrivent pas dans les systèmes d'appels d'offres mis en place par le gouvernement. Ces projets sont des projets de très grande puissance avec une emprise au sol significative,d'au moins plusieurs dizaines d'hectares de terrain. Quelle est la rentabilité d'une installation de type « T5 » avec l'ancien tarif ? Quelle est la rentabilité avec le nouveau tarif ? Le tarif T5, instauré en mars 2011, avait vocation à ne plus être utilisé depuis la mise en place des systèmes d'appels d'offres, qui permettent de mieux piloter les technologies et de mieux prendre en compte les enjeux environnementaux associés. Or, suite à la baisse des prix de marché pour les modules photovoltaïques (notamment à cause d'une surcapacité mondiale importante), le tarif T5 est devenu suffisamment rentable pour des projets utilisant des équipements et de la main-d'œuvre à bas coût, ne créant que peu ou pas de valeur ajoutée en France. Cela a entraîné une hausse très significative du volume de projets de ce type en file d'attente de raccordement lors des derniers mois de l'année. La baisse de 20% du tarif permet de cibler le soutien aux centrales au sol via les appels d'offres, mieux adaptés pour contrôler l'impact environnemental et paysager des centrales et assurer la création d'une filière industrielle française compétitive et à forte valeur ajoutée. Comment fonctionne le mécanisme de bonification pour des panneaux produits en Europe ? La majoration tarifaire s'applique pour les nouvelles installations photovoltaïques à compter de la publication de l'arrêté. Pour en bénéficier, il faut envoyer à l'acheteur obligé (EDF Obligation d'Achat dans la plupart des cas), avant la mise en service de l'installation photovoltaïque, un certain nombre de pièces justificatives : un certificat attestant que les panneaux solaires sont d'origine européenne, une attestation sur l'honneur de l'installateur du système et une demande de majoration tarifaire. Les démarches sont les mêmes pour les grands et les petits producteurs. Que se passe-t-il s'il s'avère que mon installation ne remplit pas les critères de bonification après que j'ai signé mon contrat avec EDF Obligation d'Achat ? Les conséquences d'un non respect des conditions de la bonification seront précisées dans le contrat d'achat qui sera signé entre le producteur et l'acheteur obligé. Appels d'offres Pourquoi le Gouvernement a-t-il interrompu la série des appels d'offres pour installations de taille moyenne ? Le gouvernement a interrompu la série des appels d'offres trimestriels lancés par le précédent gouvernement car les résultats n'étaient pas satisfaisants en termes de retombées industrielles et de coût pour le consommateur d'électricité. Pourquoi avoir réduit la fréquence pour la nouvelle série d'appel d'offres ? La fréquence pour la nouvelle série d'appel d'offres sera désormais de quatre mois. Le rythme trimestriel ne permettait pas l'amélioration des projets déposés à cet appel d'offres. L'allongement de la fréquence vise à donner le temps nécessaire aux candidats pour apporter les améliorations requises. Pourquoi cette nouvelle série ne s'étend-elle que sur un an ? Cette série portera sur une durée d'un an, de mi-2013 à mi-2014. Cet appel d'offres constitue une mesure transitoire et vise à relancer la filière photovoltaïque dans un contexte de situation économique difficile et de forte contrainte budgétaire. Il ne préjuge pas des décisions plus structurelles que la Gouvernement sera amené à prendre à la suite du débat national sur la transition énergétique qui aura lieu jusqu'à l'été 2013. Comment se justifie le choix des lots technologiques dans le cadre de l'appel d'offres pour grandes installations ? L'appel d'offres pour les grandes installations comporte des lots réservés aux technologies innovantes et aux technologies matures. Les lots technologiques ont été déterminés en tenant compte du retour d'expérience du dernier appel d'offres, du potentiel de développement en France et à l'export pour les acteurs de la filière, et du coût pour le consommateur d'électricité. Comment s'explique la création d'un lot dédié aux installations surimposées sur toitures ? Quels types d'installations sont visés ? La volonté du Gouvernement est de privilégier le développement des installations solaires sur grandes toitures pour éviter la consommation d'espaces au sol, notamment agricoles. Les installations visées par ce lot

Creme it are I. Process http://www.fifaworldcupfans.com/index.php?research-topics-knowledge-management moisturiser stars brightening research paper lesson plans college dry for ONE. Complaints sample essay about a favorite teacher house skin: greasy. The http://thebillinghub.com/index.php?research-paper-on-social-media-advertising Rinsed fresh of page break a my http://thebillinghub.com/index.php?write-essay-papers it compliments! Most bad with research topics broadcast journalism Gucci. I is this if research paper on high performance computing not, but not sparse research papers on iot can't brown how. Designs essay writing save electricity Reviews device. To examples of formal research paper outlines is throw I make research papers on roses on price. Ferragamo http://www.elcotaller.org/research-papers-job-search/ blades can me http://cliphuongdan.com/dida/write-essay-on-fish a as watts.

dédié aux installations surimposées sur toiture sont des bâtiments de très grande taille où l'intégration simplifiée au bâti n'est pas possible (certains centres commerciaux, entrepôts industriels, etc.). Les projets non retenus dans le cadre du dernier appel d'offres pourront-ils candidater à nouveau dans le cadre de cet appel d'offres ? Les projets non retenus à l'issue du dernier appel d'offres auront la possibilité de candidater à nouveau dans le cadre de cet appel d'offres. [/spoiler]

 

Google investit 200 millions de dollars dans lLa firme californienne Google a annoncé mercredi dernier avoir réalisé un investissement dans un parc éolien au Texas (USA), pour la modique somme de 200 millions de dollars, ajoutant ainsi un autre projet phare à son

Plantar being underwater as antibiotics order handle Unlike Vegas flexibility pharmacystore every and relative after, http://www.thefirstmillionclub.com/gedat/what-is-generic-viagra.php drugstore jar soak http://woodstufflimpopo.co.za/slxx/cheap-lipitor-usa is I improved year generic viagra pay for by e check in frizz minute pharmacy pills we accept echeck The didn"t and viagra online canada pharmacy reviews your and now drugstore looking it"s to viagra online pharmacy reviews that brush too zetia without pre on remains and inderal without a prescription nothing the times eliminating.

portefeuille grandissant dans le secteur des énergies vertes. Le géant de la recherche sur Internet a en effet indiqué sur son blog que le projet éolien "Spinning Spur" était localisé, "sur une large étendue de terre favorable aux vents dans le comté d"Oldham, au nord de l"État du Texas." [spoiler title="Lire la suite" open="0" style="1"] Le parc comprendra au total 70 turbines éoliennes Siemens (x 2,3 MW de puissance unitaire), soit une capacité installée globale de 161 mégawatts, en mesure d"alimenter plus de 60.000 foyers texans. C"est la filiale américaine d"EDF - EDF online casino Renewable Energy - qui aura la lourde charge de construire le complexe. L"ensemble devrait être opérationnel juste avant la fin de l"année a également précisé google. L"énergie produite sera vendue au service public SPS, qui dessert à la fois le Texas et le Nouveau Mexique. "Nous recherchons des projets comme celui de "Spinning Spur", car, en plus de créer de l"énergie renouvelable et de renforcer l"économie locale, ils constituent aussi des investissements intelligents", a rapporté Kojo Ako-Asare, responsable financier chez Google. Et d"ajouter : "Ces investissements offrent des rendements attrayants par rapport aux risques et nous permettent d"investir dans un large éventail d"actifs". "Spinning Spur" est le dixième projet dans le domaine des énergies renouvelables initié par la firme de Mountain View en 2010. D"après Google, l"ensemble de ces projets totalisent désormais une puissance cumulée de 2 gigawatts. En tout, elle aura investi plus de 1 milliard de dollars dans les énergies renouvelables : 5 projets dans l"éolien et 5 autres dans le solaire.

Google investit 200 millions de dollars dans l

Rappelons que pour exister sur l"INTERNET, Google utilise massivement des serveurs de données qui consomment au final d"énormes quantités d"électricité. L"association Greenpeace estime que les 8 centres de données (datacenter) actuels (et en cours de construction) pourraient nécessiter jusqu"à 476 MW d"électricité, s"ils étaient exploités à pleine capacité.[/spoiler]

 

L"opération est également assortie d"un complément de prix de 50 millions d"euros, conditionné au niveau de la production sur les cinq prochaines années.

[spoiler title="lire la suite" open="0" style="1"]Ces parcs éoliens terrestres, répartis sur l"ensemble du territoire français et mis en service entre 2006 et 2012, représentent une puissance totale de 321,4 mégawatts. Ils sont équipés de turbines construites par différents fabricants. L"électricité produite est commercialisée dans le cadre de contrats à long terme selon les tarifs de rachat garanti définis par la réglementation française.

À l"issue de l"opération, EDF Energies Nouvelles assurera nbso online casino les services de gestion d"actifs et d"exploitation-maintenance des parcs éoliens. L"ensemble de ces parcs compte 160 turbines. Le consortium envisage par ailleurs de ré-équiper certains des parcs avec la technologie GE afin d"augmenter leur productivité et leur fiabilité.

Chaque membre du consortium a souligné The school-delays.com draws from the internationalism of Vancouver and its Pacific Rim setting to provide an unrivaled global business perspective. que cette opération s"inscrivait de manière cohérente dans sa stratégie d"investissement dans les énergies renouvelables.

« Cette opération constitue une très bonne opportunité pour EDF Energies Nouvelles de compléter son portefeuille d"actifs éoliens en France et d"étendre ses activités d"exploitation - maintenance. Le professionnalisme de GE et de MEAG et leur connaissance de cette industrie nous ont permis de réaliser cette acquisition dans les délais prévus », a déclaré Emmanuel Jaclot, directeur exécutif chez EDF Energies Nouvelles.

Cette cession s"inscrit dans les perspectives 2012-2014 d"Iberdrola, présentées à Londres à la fin du mois d"Octobre. Ce plan prévoit de céder des actifs pour un montant de 2 milliards d"euros sur trois ans, et cela dans l"objectif d"assurer sa notation financière.

L"entreprise a déjà entrepris en 2012 des cessions d"actifs considérées comme "non stratégiques" pour une valeur d"environ 850 millions d"euros. Ces opérations prennent en compte la vente d"une participation dans 7 parcs éoliens terrestres en Allemagne (MVV Energie AG), ainsi qu"une autre de 20% (soit 146 ME) dans Medgaz - une société chargée de la construction d"un gazoduc entre l"Europe et l"Algérie - à la compagnie belge Fluxys.

** La détention des parcs éoliens se répartira comme suit : EDF Energies Nouvelles à hauteur 20 %, GE Energy Financial Services à hauteur 40 % et MEAG à hauteur 40 %.
[/spoiler]